Vous êtes ici

Actualités : archives 2012

  • Enrichissement du fonds Jean Dresch

    Le fonds Jean Dresch de la Bibliothèque numérique de Paris 8 s'est enrichi de nouveaux documents :

    • les tirages photographiques : 3900 tirages, en noir et blanc, pris dans tous les pays entre 1934 à 1984, accompagnés de légendes et de quelques documents manuscrits ;
    • les diapositives : 14766 diapositives annotées, prises dans tous les pays entre 1955 et 1985, séparées par 600 intercalaires.  Elles sont classées par pays, puis par date du voyage et par lieux.

    Ce fonds, centré sur le Maghreb, les déserts, l'Afrique subsaharienne, le Proche et Moyen-Orient, a été constitué par le Service commun de la documentation de l’Université Paris 8 en 2000, à  partir de la bibliothèque personnelle et des archives du géographe Jean Dresch (1905-1994).

    Fonds Jean Dresch

  • Mois du film documentaire 2012

    Amphi X, 29 novembre 2012, 15h

    mois du doc 2012Dans le cadre du mois du film documentaire, la bibliothèque universitaire de Paris 8 vous invite à la projection du documentaire Un cinéma sous influence de Richard Prost : l'histoire du cinéma espagnol pendant la Guerre d'Espagne, qui permet de mieux comprendre dans quelles circonstances ont été produits les films de cette période.

    Séance le jeudi 29 novembre à 15h en amphi X

    La projection sera suivie d'un débat en présence de Sylvain Pattieu, enseignant à l'université Paris 8.

     

     

    Contact
    Bernadette Furcy, Bibliothèque universitaire, Service audiovisuel
    01 49 40 69 81
     

    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

  • Des tribus dans le village global

    Salle de la recherche, 15 novembre 2012, 9h-13h

    Dans le cadre du Pôle Ville de l'université Paris 8 :

    Table ronde "Des tribus dans le village global"

    Intervenants : Insabelle Bongard, Gabriella Carbone, Ernesto Echeverria, Javier Gomez-Montero, Vitor Quelhas, Fernando Quintas.

    Président de séance : Emmanuel Amougou

     

    Contact
    Ivan Segura Lara

    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

  • L'école au cinéma

    Espace audiovisuel, septembre-octobre 2012

    afficheDans le cadre de la rentrée universitaire 2012-2013, l'espace audiovisuel consacre sa sélection thématique de septembre à L'école au cinéma.

    Cette sélection réunit films de fiction et documentaires (en sciences de l'éducation notamment). De la maternelle à l'université, elle met en avant les relations élèves / enseignants, la vie des élèves dans et hors de la classe.
    Cette sélection fait également la part belle à l’école buissonnière (Les 400 coups, Abouna), à la vie étudiante (L’auberge espagnole, Kaboom) ou à la vie en internat (Zéro de conduite, Au revoir les enfants, Les Diaboliques).

    Retrouvez la liste des films sélectionnés dans notre catalogue public.

    Livret de présentation

    Contact
    Bernadette Furcy, Bibliothèque universitaire, Service audiovisuel
    01 49 40 69 81
     

     

  • Architectures des universités parisiennes et franciliennes, 1945-2000

    Amphi B106 et bibliothèque, vendredi 19 octobre 2012, 9h

    A Paris et en Île-de-France, l’enseignement supérieur a connu de profondes mutations depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : un accroissement important des effectifs étudiants ; des évolutions profondes en termes d’offres de formation et de programmes de recherche ; des ruptures institutionnelles. Ces changements se sont accompagnés d’une transformation sans précédent de la géographie et du visage des établissements d’enseignement supérieur. En effet, tout en conservant un cadre institutionnel pérenne jusqu’en 1968-1970, l’Université de Paris s’est progressivement dotée de multiples implantations, principalement sur le territoire régional. Avec l’application de la loi Faure, l’Université de Paris a disparu au profit de treize universités en 1970-1971, puis dix-sept à compter de 1991.

    Si tel est le cadre humain, spatial et institutionnel dans lequel s’inscrit l’histoire des universités franciliennes depuis bientôt un demi-siècle, cette évolution intervient en outre à un moment-clé de l’histoire de l’architecture en général, et de l’histoire de l’architecture universitaire en particulier.

    La journée d’étude propose d’interroger cette dernière dimension en évoquant :
    ceux qui fabriquent l’Université, qu’il s’agisse des maîtres d’œuvre des maîtres d’ouvrage, des collectivités territoriales ou des services ministériels impliqués dans le champ de la construction universitaire ; les édifices et les complexes universitaires ("campus"), tant dans leur dimension architecturale que technique ; les composantes (bâtiments d’enseignement, bibliothèques, logements étudiants, équipements collectifs, œuvres d’art, etc.) et les articulations de l’espace universitaire.

    Cette rencontre – 3ème manifestation initiée par la Chancellerie des universités de Paris – participe de la préparation d’un colloque international sur le thème :
    « Les patrimoines des universités franciliennes : territoires, objets, acteurs » (janvier 2014).

    Programme de la journée

     

    Contacts
    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

    Eléonore Marantz, Université Paris 1, maître de conférences en histoire de l’architecture contemporaine

    Stéphanie Méchine, Rectorat de Paris, responsable du service des archives

  • Rencontre-débat sur le Mozambique

    Salle de la recherche, jeudi 18 octobre 2012, 10h

    Le 4 octobre 2012, le Mozambique a célébré le 20ème anniversaire des accords de paix signés à Rome, sous l’égide de la communauté de Sant’Egidio avec l’appui de l'ONU, entre Joaquim Chissano pour le FRELIMO et Afonso Dhlakama pour la RENAMO.

    A cette occasion, le Département de la Seine-Saint-Denis et l’Université Paris 8, en partenariat avec le CERASA organisent :

    Jeudi 18 octobre, de 10 h 00 à 13 h 00
    Bibliothèque de l’Université Paris 8 - salle de la recherche

    une rencontre-débat avec l’intervention de Madame Jeanne Vivet, Maître de conférences à l’Université de Bordeaux,
    qui a soutenu une thèse sur le thème :
    "Migrations forcées et citadinisation dans les villes lusophones d'Afrique australe : les déplacés de guerre à Maputo (Mozambique)",
    sous la direction de Monsieur Philippe Gervais-Lambony.

     

    Contact
    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

  • La plage au cinéma

    Espace audiovisuel, été 2012

    La plage est le lieu de destination des vacanciers, des enfants, de couples fortuits – surtout en été. Et le cinéma en quête du décor idéal en a fait un lieu de prédilection, pour le rire et la comédie- pour le rêve et la tragédie.

    Jacques Tati capte une ambiance à l’hôtel de la plage quand triomphent, après guerre, les congés payés. Eric Rohmer suit les évolutions des amoureux. Mais la plage peut être également perçue comme un théâtre d’événements douloureux : la guerre, un tsunami, une marée noire. Lieu de plénitude et de plaisir, il se volatilise sous la pression de drames individuels ou collectifs.

    Cette sélection de films de fiction et documentaires  en montre bien des aspects à tous les âges de la vie.

    Retrouvez la liste des films sélectionnés dans notre catalogue public.

    Contact
    Bernadette Furcy, Bibliothèque universitaire, Service audiovisuel
    01 49 40 69 81

  • Eric Rohmer à l'espace audiovisuel

    Espace audiovisuel, juin 2012

    A l’occasion de la parution aux Presses universitaires de Vincennes (PUV) de l’ouvrage Rohmer, ou le jeu des variations, l’espace audiovisuel de la bibliothèque consacre son exposition thématique mensuelle à ce cinéaste.

    Retrouvez notre sélection à l'espace audiovisuel.

    Livret

     

     

     

    Contact
    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

  • Portraits expressionnistes

    Hall de la bibliothèque, 1er-13 juin 2012

    "Portraits expressionnistes" présente le travail de l'artiste Blandine Pialoux. Ses oeuvres sont l'aboutissement d'une sorte de quête de l'intensité expressive, et donc de cette force qui émane du portrait, du vivant.

    Le vivant a toujours fasciné Blandine Pialoux, et particulièrement la place que l'être humain occupe dans le monde. C'est pour mieux comprendre son évolution qu'elle a suivi une formation en psychologie, philosophie et psychanalyse.

    Son travail artistique s'articule autour de deux grands axes : d'une part la notion d'énergie, des mouvements dans l'image, et d'autre part la destruction dans les processus créatifs. Ainsi, les relations entre mémoire individuelle et mémoire collective, et entre l'objectif et l'instinctif, sont interrogées. C'est pourquoi le courant expressionniste l'a particulièrement marquée. L'expressionnisme s'est manifesté dès le début du XXe siècle dans les pays occidentaux et a touché de nombreux domaines artistiques (à l'instar de la peinture et du cinéma).

    A partir de la réalité qui l'entoure, le peintre met en avant ses propres états d'âme, sa colère, sa peut, son angoisse en tant qu'être humain à part entière.

    Entrée libre

    Contacts
    Neshanthi Ehamparanathan
    Blandine Pialoux
    Association Let Me Make Art
     

  • Elections

    Espace audiovisuel, mai 2012

    afficheA l'occasion des élections présidentielles de 2012, la bibliothèque consacre sa sélection audiovisuelle de mai aux élections en France et dans le monde.

    Cette exposition fait la synthèse des différents scrutins, élections locales, primaires aux USA, financement illicite et combats sans merci. Sans oublier le triomphe des peuples asservis et divisés accédant à la démocratie avec un bulletin de vote : l’Afrique du sud de Mandela, le Bhoutan, le Portugal.

     

    Contact

    Bernadette Furcy, Bibliothèque universitaire, Service audiovisuel
    01 49 40 69 44

  • Vincennes, une histoire impossible à raconter ?

    Salle de la recherche, mardi 29 mai 2012, 17h

    A l'occasion de la sortie du livre Un mythe à détruire ? paru aux Presses universitaires de Vincennes, la bibliothèque et les PUV organisent une conférence-débat en présence des auteurs.

     

    L’université de Vincennes est sans doute une des universités françaises sur lesquelles on a le plus écrit. L’objectif de Un mythe à détruire ? est de revisiter ce mythe, afin d’en comprendre les conditions politiques, sociales et académiques de possibilité. Mais il vise aussi à opérer un retour réflexif sur l’histoire, à la fois obscure et lumineuse, des universités françaises après 68. Ce qui n’est pas sans poser nombre de problèmes tant scientifiques, méthodologiques, politiques, qu’affectifs. Et c’est déjà par le biais d’une réflexion sur les archives (orales comme écrites) que nous aborderons ces différentes questions qui, nous l’espérons, permettront à chacun de se réapproprier un fragment de notre histoire collective.

    Programme :
    Introduction générale (Charles Soulié, maître de conférences, Paris 8)
    Questions de méthode (Emmanuelle Sruh, bibliothécaire, Paris 8)
    Comment faire l’histoire des universités françaises après 68 ? (Jean-Philippe Legois, archiviste, membre du GERME)
    Discussion (avec les intervenants précédents et Guy Berger, professeur émérite en sciences de l’éducation ; Yolande Robveille, cinéaste, enseignante au département de philosophie, Paris 8)
     

    Contact
    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

  • Portraits - Josué Juarez, Rosa Granados

    Hall de la bibliothèque, 5 avril - 1er mai 2012

    Une nouvelle exposition, organisée par l'association Let me make art, prendra place dans le hall de la bibliothèque universitaire de Paris 8, à partir du jeudi 5 avril 2012.

    « Portraits » est une exposition qui rassemble Josué Juarez et Rosa Granados, deux artistes aux pratiques différentes (peinture, gravure, photographie, aquarelle…) autour de leurs réponses à l’incitation « portraits ».

    Ce choix thématique n’est pas un hasard. Tous les deux réalisent depuis longtemps des portraits :  passants,  danseurs, autoportraits, portraits de poupées… A ce premier éventail d'approches du portrait s'ajoute la diversité des techniques qu'ils mobilisent, générant un large éventail de propositions.

    Josué Juarez a exposé son travail en France et au Mexique, et Rosa Granados en France, en Allemagne, à Amsterdam, en Espagne et en Colombie.

    Vernissage de l'exposition le vendredi 6 avril à la bibliothèque universitaire

    Commissaire d'exposition : Cindy Théodore

    Entrée libre, aux horaires d'ouverture de la bibliothèque

    Contact
    Association Let me make art
    letmemakeart@gmail.com

    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
    01 49 40 69 44

  • Catastrophes, Apocalypse

    Espace audiovisuel, avril 2012

    Catastrophes, apocalypse2012, la fin du monde ?

    Pour vous faire patienter jusqu’au 21 décembre 2012, date de la fin du monde selon, entre autres, les Mayas ou Nostradamus, l’Espace audiovisuel vous propose une sélection de films de fiction sur le thème "Catastrophes, Apocalypse". C’est également une façon de commémorer les 100 ans du naufrage du Titanic et la sortie au cinéma du film Titanic en 3D (même si nous ne possédons pas ce film dans notre collection de DVD…). Ces films sont empruntables et / ou consultables sur place à l’espace audiovisuel.

    Vous retrouvez cette sélection dans notre catalogue informatique en ligne en consultant la liste "Catastrophes et Apocalypse" dans notre catalogue.

    Livret Catastrophes, Apocalypse

    Contact
    Bernadette Furcy, Bibliothèque universitaire, Service audiovisuel
    01 49 40 69  81

  • Conférence - débat organisée par le CERASA

    Salle de la recherche, 12 avril 2012, 15h-17h30

    Le centre d'études, de recherches et d'actions solidaires avec l'Afrique (CERASA) vous invite à une conférence - débat :

    Fraudes électorales, ethnicité, démocratie et sciences de l'électorat en République démocratique du Congo : quelques considérations méthodologiques et épistémologiques,

    avec Jacques Tshibwabwa-Kuditshini (politologue, Université de Kinshasa)

     

    Entrée libre

     

  • Les cabinets de curiosité 2012

    Hall de la bibliothèque, 26 - 30 mars 2012

    Les cabinets de curiosité sont un dispositif nomade et éphémère proposé par Geneviève Schwoebel à la communauté universitaire.

    Dans le cadre de la Semaine des arts, une tente sera installée en permanence dans le hall de la bibliothèque. Vous pourrez venir y lire et partager les textes que vous aimez avec d'autres dans le secret de ces petits cabinets de lecture.

    Retrouvez également à la bibliothèque le mardi 27 mars, de 10h à 13h, La petite fabrique des sensations, proposée par Isabelle Ginot avec les étudiant-e-s du département Danse.

  • La (nouvelle ?) Russie : lire, débattre, comprendre

    Exposition : hall de la bibliothèque, 5 - 23 mars. Table ronde : Salle de la recherche, 6 mars, 14h

    En 2011, la nouvelle Fédération de Russie soufflait sa 20e bougie. En 2012, les élections présidentielles russes marquent une nouvelle étape dans la construction politique et sociale du pays. C’est aussi l’année croisée France-Russie en langues et littérature. C’est une occasion pour le département d’études slaves et la bibliothèque universitaire de regarder de près les derniers changements introduits dans « notre » domaine (première partie de la journée thématique).

    C’est également une occasion de se pencher sur les travaux de recherche et d’édition en cours au département d’études slaves, de parler de deux livres, sortis récemment et qui nous permettront d’aborder les problèmes liés à la mémoire historique russe et leur place dans le paysage politique, social et éditorial en Russie et en France d’aujourd’hui. (deuxième partie).

    Enfin, au lendemain des élections présidentielles prévues en Russie le 4 mars, notre journée thématique se terminera par une table ronde durant laquelle les intervenants, venant du monde universitaire français et de la société civile russe, aborderont les thèmes de l’évolution culturelle et politique de la Russie de ces derniers mois, des résultats des élections et des perspectives de la démocratie en Russie dans le futur proche.

    La journée se terminera par un vernissage d’ouverture de l’exposition organisée par le département d’études slaves et la bibliothèque universitaire de Paris 8. L’exposition présentera une sélection de photographies, d’affiches, d’objets et de livres qui contribueront au déchiffrage des derniers changements politiques et des liens du politique, de l’histoire et du quotidien dans la Russie d’hier et d’aujourd’hui.

    Contact
    Gueorgui Chepelev, Département d’études slaves
    Fanny Lambert, Bibliothèque universitaire, Service communication -  01 49 40 69 44
    Marion Le Glaunec, Bibliothèque universitaire, responsable du fonds russe - 01 49 40 69 89

  • Portraits de femmes : 1964 et la suite

    Espace audiovisuel, février 2012

    L’exposition thématique « Portraits de femmes 1964 et la suite » est le fruit d’un heureux hasard. En 1964, des films de tous horizons sortent dans les salles, autant de portraits de femmes, contemporaines ou non des mid-sixties : une rupture est amorcée entre libre-arbitre et aliénation. Ce sont des femmes en quête d’identité, fortes et vulnérables, au seuil d’une autre vie. A Paris, en province, à Ravenne, en Inde, en Suède, au Japon.

    1965 : En France les femmes peuvent signer des chèques et trouver un emploi sans demander l'autorisation à leurs maris. 1967 : l’assemblée vote la loi Neuwirth sur le droit à la contraception. En 1971, paraît un manifeste de 343  femmes qui se prononcent en faveur de l’avortement légal dans le Nouvel Observateur. Partout ailleurs, en Europe et dans le monde, des évolutions se font sentir, des tabous sont levés, ou bien persistent : querelle entre tradition et modernité sur la question des femmes dans la société.

    Livret - liste des films
    Ces films sont à consulter sur place à l’Espace audiovisuel. Merci de noter sur un bulletin de consultation le titre et la cote du film.

    Contact
    Service audiovisuel de la bibliothèque : Bernadette Furcy - 01 49 40 69 81
     

  • Le discours dichotomique sur la relation entre tradition et modernité en Afrique : une approche centrée sur le Mozambique

    Salle de la recherche, jeudi 23 février 2012, 10h-13h

    Le Département de SOCIOLOGIE de l’Université Paris 8 et le CERASA (Centre d’Études, de Recherche et d’Actions Solidaires avec l’Afrique)

    vous invitent à une conférence de :

    M. Martinho PEDRO,
    enseignant-chercheur du Département d’Anthropologie et de Sociologie de l’Université Pédagogique du Mozambique

    Texte de la conférence

  • La vie quotidienne en République démocratique allemande

    Hall de la bibliothèque, du 23 janvier au 11 février 2012

    L'exposition aborde tous les aspects de la vie en RDA : la jeunesse, les médias, la culture, le travail, la Stasi, la gastronomie, à l'aide des documents du Centre d'Acquisition et de Diffusion de l'Information Scientifique et Technique (CADIST) de la bibliothèque : il comprend notamment plus de 28 000 monographies, une centaine de revues, des photos, des films et des diapositives.

    Les textes et le choix des illustrations sont de Maurice Schuhmann, docteur en philosophie, qui a travaillé sur l'inventaire du fonds de février à décembre 2011.

    Exposition organisée par Stéphanie Ducamp, Céline Fouillot et Frédérique Timsit.
     

    Contact
    Frédérique Timsit, responsable du CADIST RDA - 01 49 40 69 89

  • La guerre froide et le cinéma : sélection de documents audiovisuels et d’ouvrages

    Espace audiovisuel, Salle rose, janvier 2012

    A l'occasion du colloque La Guerre froide et le cinéma organisé par l'Université Paris 8 le 27 et 28 janvier 2012, l'espace audiovisuel et le secteur Cinéma de la bibliothèque universitaire consacrent leur sélection thématique mensuelle à ce thème.

    Dans le film futuriste 2001, l’odyssée de l’espace, réalisé en 1968 par Stanley Kubrick, l’URSS et les Etats-Unis, en pays frères, se partagent le savoir scientifique et l’exploration des galaxies. Ce film est l’image inversée des années de la Guerre Froide, l’envers d’un monde bipolaire entraînant concurrence, secrets diplomatiques et militaires entre les deux superpuissances.

    Dans l’immédiat après-guerre, l’unité affichée à Yalta par les vainqueurs se scinde, et sous couvert de menace nucléaire, les Soviétiques et les Américains font le choix stratégique de la paix armée : en deçà des apparences, d’une guerre souterraine cristallisant les peurs. La croisade anticommuniste bat son plein aux USA avec le maccarthysme. Des acteurs et des cinéastes sont dénoncés, portés sur une liste noire, contraints à l’exil. Charlie Chaplin qui est interrogé par la police sur sa loyauté envers l’Amérique, répond qu’il est citoyen du monde, émigre en Suisse et réalise Un roi à New York contre cet état policier des années cinquante. D’un côté la censure, de l’autre la propagande anticommuniste. Les films d’espionnage et de contre-espionnage et les films noirs fleurissent (Le port de la drogue de Samuel Fuller). La peur du nucléaire est à l’origine de films d’épouvante et de science-fiction. Le pire et le meilleur se côtoient, le kitsch et la verve d’un humour noir (Docteur Folamour de Stanley Kubrick). Le ton a changé, les années soixante marquent la volonté de conciliation (la détente) et l’esprit de contestation à l’intérieur.

    De l’autre côté, en URSS, la censure est drastique et s’étend aux pays satellites d’Europe centrale, Pologne, Tchécoslovaquie… Un dogme perdure, celui du réalisme socialiste. Reste à contourner la censure, Milos Forman, Andrzej Wajda et d’autres cherchent la meilleure issue : l’opiniâtreté, un discours oblique sur le réalisme socialiste (L’homme de marbre) et le régime totalitaire (L’homme de fer) - parfois l’exil. Censure et propagande : le cinéma soviétique est tout entier inféodé au pouvoir en place. Le cinéma d’animation est le véhicule privilégié de la propagande. Après la mort de Staline, des cinéastes s’imposent, marxistes et plus indépendants (Mikhaïl Kalatozov, par exemple).

    Après la chute du mur de Berlin, en 1989, le regard du cinéma devient souvent rétrospectif, notamment pour les Allemands qui racontent enfin le quotidien de la vie en RDA, à travers des études de mœurs (La vie des autres) ou bien la nostalgie du communisme (Good bye Lenin !).

    Vidéos à consulter sur place dans le cadre des horaires d’ouverture de la bibliothèque + livres à emprunter ou à consulter sur place : sélection

    Contact
    Service audiovisuel de la bibliothèque : Bernadette Furcy - 01 49 40 69 81
    Secteur Cinéma de la bibliothèque : Emmanuelle Sruh - 01 49 40 69 71