Vous êtes ici

Projection de SCUM Manifesto

Salle de recherche de la bibliothèque, 22 novembre à 17 h

S.C.U.M. Manifesto (Society for Cutting Up Men) de Valerie Solanas, édité en 1967 est épuisé en 1976. Carole Roussopoulos et Delphine Seyrig mettent en scène une lecture du manifeste dans une bande vidéo. Delphine traduit quelques passages à Carole qui les tape à la machine. En arrière plan, un téléviseur diffuse en direct des images du journal télévisé dont on entend par moments les nouvelles apocalyptiques. Comme le livre, le film est un pamphlet contre la société dominée par l’image « mâle » et l’action « virile ».

Restaurée en 2018 par la Bibliothèque nationale de France, la vidéo est disponible aujourd’hui en intégralité dans un livre numérique rassemblant autour de ce film qui a marqué l’histoire de la vidéo féministe et expérimentale, textes inédits et documents d’archives. Cartes postales envoyées par Valerie Solanas, tapuscrit de Christiane Rochefort pour sa présentation de la première édition française, brochure de la fameuse caméra Sony Portapak, reproductions de l'édition autopubliée du manifeste par Valerie Solanas, extraits de périodiques militants, entretien avec Carole Roussopoulos réalisés par Hélène Fleckinger en 2007 et de nombreuses photos.

Hélène Fleckinger, historienne spécialiste de la vidéo militante féministe, présente le contexte du tournage et de diffusion de la vidéo, tandis qu'Alain Carou, conservateur à la BnF, explicite les contraintes et les enjeux de sa restauration. Callisto Mc Nulty évoque la force subversive du pamphlet de Solanas et la nécessité de porter cette voix. Nécessité qui animait Delphine Seyrig et Carole Roussopoulos et que l'on retrouve dans d'autres projets artistiques, vidéos ou performances. Différentes répliques que présente Térésa Faucon avant que Émilie Notéris ne se livre à un exercice d'écriture, dans le droit fil de la nature profondément queer du SCUM Manifesto.

Publication éditée par Julien Bézille, Hélène Fleckinger et Callisto Mc Nulty aux éditions Naima avec les soutiens du Labex Arts-H2H, du Canton du Valais, de la BnF.

Contact
Catherine Dufour, Bibliothèque universitaire, Service communication et animation culturelle
01 49 40 69 48