Vous êtes ici

Règles de cotation et de rangement (CDU aménagée)

Cette page reprend les informations de la page Classement des documents en la détaillant à l'intention des professionnels des bibliothèques.

La cotation et donc le rangement des documents proposés au public obéit à des principes différents selon le type des documents et selon leur localisation :

1- les documents audiovisuels

  • Les DVD sont classés en libre accès par cote CDU. A l'Espace audiovisuel sont conservés les fictions, les documentaires sur le cinéma et de documentaristes renommés. Les autres documentaires sont répartis dans les salles thématiques en fonction de leur sujet, soit dans des bacs prévus à cet effet, soit rangés en rayon avec les livres (en psychologie, médias, sciences de l'éducation, anthropologie).
  • Les VHS, consultables sur place uniquement, sont conservés en magasin de l'Espace audiovisuel, classés par cote d'inventaire. L'usager relève une cote dans le catalogue et remplit un bulletin de demande qu'il présente au personnel de service à l'Espace audiovisuel.
  • Les CD sont conservés dans le magasin de l'Espace audiovisuel. Les jaquettes sont rangés en libre accès dans un bac à l'entrée de l'Espace audiovisuel. L'usager prend ces jaquettes ou relève une cote dans le catalogue et se présente au personnel de service à l'Espace audiovisuel.

2- les collections de périodiques

Les collections de périodiques imprimés sont localisées à trois endroits : pour un certain nombre de titres, les numéros de l'année en cours sont sur présentoirs de libre-accès dans la salle des périodiques et classés en fonction essentiellement de la discipline concernée ; pour un certain nombre de titres, les dernières années sont en libre-accès dans la salle des périodiques et classés en fonction d'un numéro d'ordre (P 1, P 2, etc.) ; pour les années plus anciennes de ces mêmes titres ainsi que pour la totalité de la collection d'autres titres, il n'y a pas libre-accès, mais rangement en magasin de stockage : le lecteur intéressé doit consulter le catalogue et remplir une fiche de demande de communication.
Les collections de périodiques numérisés sont accessibles depuis tous les ordinateurs de la bibliothèque et du campus. Voir l'interface de recherche.

3- les travaux universitaires

Ceux soutenus à Paris 8 (thèses, mémoires de maîtrise, de master2), ne sont pas en libre-accès dans leur version-papier ; l'utilisateur intéressé relève une cote dans le catalogue et remplit un bulletin de demande qu'il présente au personnel de service à la banque centrale.
Les microfiches des thèses soutenues dans d'autres universités que Paris 8 ne sont pas cataloguées localement, mais sont disponibles pour une consultation sur place, via un ou deux lecteurs-reproducteurs. Après repérage dans le catalogue national Sudoc, l'utilisateur remplit une demande de consultation qu'il remet au personnel de service à la banque de la salle des périodiques.

4- les livres (monographies, quelques annuels,…)

Ils sont stockés pour moitié dans trois magasins en sous-sol du bâtiment et classés là dans l'ordre numérique d'acquisition au fil des années depuis depuis la création de la bibliothèque en 1969. L'utilisateur intéressé relève une cote (essentiellement un numéro) dans le catalogue et remplit un bulletin de demande qu'il présente au personnel de service à la banque centrale.
 Pour l'autre moitié du fonds, la présentation des livres est faite en libre-accès dans neuf salles différentes : salles bleue, brune, orange, rose, rouge, verte, violette, salle de la recherche, salle de documentation. Lors d'une recherche au catalogue, l'utilisateur trouve ces appellations dans la colonne Localisation, suivies d'une mention de secteur, par exemple :C Psychologie/Psycha  (voir la liste complète des 40 secteurs thématiques).
Dans chaque salle figure un plan d'orientation vers les différents secteurs propres à cette salle. Le troisième et dernier niveau de rangement des livres se fait au niveau du livre lui-même qui porte, sur le milieu du dos, sa lettre de secteur dans la couleur de sa salle et, en bas du dos, une étiquette blanche indiquant la cote que l'utilisateur aura trouvée au catalogue.
Exemple : 159.964 BAL

Cette succession de chiffres et de lettres est la partie visible d'une classification alphanumérique utilisée dans de nombreuses bibliothèques de par le monde, la C.D.U. (Classification décimale universelle) et aménagée ici au fil des années.

La C.D.U. aménagée à la bibliothèque de Paris 8

Une telle cote comprend deux parties :

  • un indice numérique ou alphanumérique, emprunté ou non à la C.D.U. orthodoxe, et qui est commun à plusieurs livres. Il ne s'agit pas en effet d'indexer un livre au plus précis – voyez pour cela l'indexation alphabétique des matières RAMEAU - mais de rassembler plusieurs livres, plusieurs titres sous un sujet commun. D'ailleurs, un indice n'est maintenu ou introduit dans la liste d'autorité que s'il y a une probabilité d'utilisation de cet indice, située entre 10 et 200 documents (ou mieux, entre 22 et 88 documents, c'est-à-dire entre une demi-tablette et deux tablettes), cf article Calenge dans un B.B.F.
  • la marque propre à chaque livre : le cotateur choisit le plus souvent les trois premières lettres de l'auteur (hors corpus d'auteurs), cela peut être aussi les premières lettres du titre, une date de publication, voire rien du tout.
    Exemples :
    681.32.066 UNIX ABR
    159.964.26 FRE 7 Stu
    070.1(44) Monde 2006
    820(73)"19" ALB 7

Ci-contre figure, pour chacune des neuf classes de 0 à 9,  la version en ligne de la C.D.U. utilisée à Paris 8. Il s'agit de la liste d'autorité, constamment mise à jour par le responsable du suivi de la C.D.U., auquel les chargés de secteur communiquent toute demande de modification.


Vérifiez régulièrement la date de mise à jour des tables si vous utilisez des sorties imprimées.

Dans cette liste d'autorité, pour chaque classe, chaque secteur, les indices sont présentés selon l'ordre de rangement dans les salles :

  • Indice + division commune de forme [(0...)]. Exemple : 37(03) (voir le tableau ci-dessous)
  • Indice simple. Exemple : 37
  • Indice + division commune de temps ["..."]. Exemple : 37"18"
  • Indice + division commune de lieu [(...)]. Exemple : 37(44)
  • Indice + division commune de personne, de langue, de genre littéraire ou cinématographique [cf. tables]. Exemple : 791.43-13
  • Indice + division analytique [.0...] (spécifiques aux différentes classes). Exemple : 37.010
  • Indice + relation [:...]. Exemple : 940:2
  • Dans cette liste d'autorité, ne sont généralement pas présentées les divisions communes alphabétiques (A/Z). Exemple : 070.1(44) Esprit. Voir ci-dessous.

    Divisions communes de forme

    Les divisions communes de forme ne sont précisées après certains indices que lorsque les fonds correspondants sont particulièrement développés (règle ci-dessus des 10/200 documents).

    • (01) Bibliographies
    • (03) Dictionnaires, glossaires, encyclopédies
    • (058) Annuaires et répertoires d'adresses
    • (07) Manuels d'enseignement, guides méthodologiques, recueils d'exercices
    • (071) Manuels d'introduction aux différentes civilisations [classes 820/890]
    • (082) Anthologies, collections de musées
    • (084) Atlas et cartes
    • (09) Sources historiques [uniquement en histoire, 93]
    • (091) Histoire

    Divisions communes alphabétiques

    Elles sont à recommander, car peu pratiquées jusqu'à présent si ce n'est pour les corpus d'auteurs. Elles sont orthodoxes (voir par exemple les pp. 8, 100, 148 de l' éd. 2004, tome 1 : 929 Benda       597.556.255 Hippocampus       14 Existentialisme)

    Elles ne sont pas soumises à la règle ci-dessus des 10/200 documents, elles permettent au contraire de retarder cette alerte en fractionnant un indice numérique trop copieusement représenté.  Ex. : 001.82 Enfan

    La troncature aux trois premières lettres n'est pas obligatoire. Il est d'ailleurs parfois nécessaire de passer à quatre caractères ou davantage, pour être plus parlant ou pour éviter les homonymies.
    Exemples :
    070.1(44) Canard
    LAFA = Madame de la Fayette
    LAFO = La Fontaine
    MANN.K = Klaus Mann
    MANN.H = Heinrich Mann

    Pour les micro-sujets que les divisions communes alphabétiques rendent donc un peu plus explicites au lecteur-butineur, le cotateur veille au maximum de cohérence possible et utilise autant que faire se peut les sujets RAMEAU.

    Pour les corpus d'auteurs (dans toute discipline), on applique la règle des 10/200 documents de la façon suivante :

    • s'il y a moins de dix  documents, en rester au seul nom d'auteur.
      Exemple : 850"19" FRU ;
    • s'il y a plus de dix documents de ou sur l'auteur, distinguer les œuvres de l'auteur et les études sur l'auteur en ajoutant le chiffre 7 ou le chiffre 8 ;
    • si cela ne suffit pas, c'est-à-dire pour les auteurs abondamment représentés, utiliser  …
    • le chiffre 1 pour les œuvres complètes ;
    • le chiffre 2 pour les œuvres choisies ;
    • le chiffre 3 pour la correspondance ;
    • le chiffre 7 pour les oeuvres isolées (chiffre 7 éventuellement suivi de l'indication du titre en langue originale, s'il y en a plus de dix.
      Exemple : 820"15" SHA 7 Much pour une édition de la pièce de théâtre Beaucoup de bruit pour rien) ;
    • le chiffre 8 pour les études critiques (chiffre 8 éventuellement suivi de l'indication de l'auteur de l'étude critique, s'il y en a plus de dix.
      Exemple : 159.964.26 FRE 8 ANZ = étude de Didier Anzieu sur Freud)

    Pour les oeuvres littéraires anonymes, on utilise les premières lettres du titre uniforme.
    Exemple : 860"15" Laz pour toutes les éditions de la Vida de Lazarillo de Tormes

    Présentation de l'étiquette de cote

    • sur le document : le cotateur écrit la cote au crayon sur la page de titre, en haut à droite, sur cinq niveaux maximum. La cote doit être présentée telle qu'elle sera saisie par le magasinier sur la machine à étiqueter. Utilisation des majuscules pour des lettres d'un nom d'auteur, utilisation des minuscules dans les autres cas.
    • dans les catalogues informatisés : saisir un espace entre une séquence-chiffres et une séquence-lettres.
      Exemples :
      1 "17"_KAN_7_Rev
      1 "17"_KAN_8_FOE
    Page mise à jour le 28/06/2016